Capteur de puissance Inpeak, un air de déjà vu…

Prenant place sur la seule manivelle gauche, le capteur de puissance Inpeak n’est pas sans rappeler les Stages Power. Mais il y a quelques originalités.

Quand on voit le capteur de puissance Inpeak, on ne peut que le confondre avec celui qui a fait les beaux jours de la Sky et qu’on a croisé chez UAE Team Emirates : le Stages Power. Le fonctionnement est identique, il mesure la puissance sur la jambe gauche et l’extrapole pour la droite, ce qui rend la solution assez attrayante d’un point de vue financier, mais pas pour un puriste…

Précis, étanche, abordable

La précision de la mesure est de plus ou moins 2% d’écart avec la puissance réelle. L’Inpeak annonce donc des résultats équivalents à la concurrence. Il dispose d’un mécanisme de compensation de la température qui lui permet d’effectuer des mesures de -5°C à 50°C. L’Inpeak « neutralise » aussi les vibrations de la route grâce à ses capteurs inertiels IMU qui évitent les pics anormaux de puissance ou de cadence qui peuvent apparaître quand la chaussée secoue beaucoup le vélo et le cycliste. Le logiciel interne compense le reste. La liaison s’effectue soit en Bluetooth LE soit en ANT+ ce qui rend ce capteur compatible avec l’ensemble des compteurs du marché. Grâce à l’application maison, les mises à jours de firmware sont aisées. Le capteur est certifié IP 67 et donc résiste à la pluie et à l’humidité. Pour le lavage, le jet d’eau passera donc, pas le nettoyeur haute pression…

  • Capteur puissance Inpeak
  • Capteur puissance Inpeak

Le capteur Inpeak mesure des cadences de 20 à 200 tours/minute et des puissances de 0 à 2 000 w. Mais ce qui fait son intérêt, c’est l’offre commerciale. Il est en effet possible d’acquérir une manivelle gauche équipée du capteur, comme avec la concurrence, mais il est aussi possible d’envoyer sa manivelle pour la faire équiper ! Cette option vous fait économiser le prix de la manivelle (entre 50 et 60 €) et vous évite d’avoir une manivelle gauche « inutile » à la maison. Le mécanisme pèse 12 g et coûte, dans ce cas pose comprise, entre 279 et 407 €. Une version droite et gauche est disponible pour le VTT. Les pédaliers Campagnolo et FSA en aluminium et en carbone ne sont pas pris en charge. Il y a Shimano, Sram (carbone), Cannondale et Praxis en revanche !

Contact : Inpeak

Publicités

3 comments

comments user
Mahet

Étant très Tres « campa » et souhaitant le rester je déplore que sur le haut de gamme du chorus au super record nous n’ayons droit qu’à des solutions très onéreuses en matière de capteurs de puissance ( Etoile Srm) ./ et si en plus on est en speed play et qu’on a toutes les bonnes raisons de le rester c’est à dire refuser de s’équiper en look ou en Favero c’est la double peine. Dit monsieur campa tu pourrais pas te bouger un peu les Neurones ? Quant on voit ce que propose « le japonais » on se dit quand même ce ne serai pas du luxe !!!!

    comments user
    Frédéric Iehl

    Pour Campagnolo, Stages Power propose des manivelles gauches équipées de son capteur à des coûts plus raisonnables que les pédaliers complets. Et du Chorus au Super Record. On peut imaginer qu’Inpeak le fasse également, s’il y a de la demande, il y aura des solutions. Pour ce qui est de développer son propre capteur de puissance c’est un autre pas à franchir. Shimano l’a fait sur son Dura-Ace, mais pas sur les autres groupes laissant le terrain libre à d’autres marques. Si Campagnolo se lançait ce serait sur le Super Record. A quel coût et pour combien de pièces ? On se retrouve dans le cas de l’EPS… Sachant qu’il faut en plus des arguments pour faire abandonner le SRM par exemple ou le Power2Max, la tâche n’est pas aisée… Shimano a réussi grâce à la qualité de son produit, mais aussi pour ne pas dire surtout par son omniprésence à tous les niveaux d’équipements. On verra aussi si Wahoo ne se lance pas dans les pédales avec capteurs de puissance. Le prototypes des Garmin Vector était sur la base de Speedplay…

      comments user
      Mahet

      Belle réponse argumentée merci et c’est bien de rappeler que les garmin vector utilisent une technologie intrinsèquement devellopée par speedplay on se demande d’ailleurs comment ce système a pu echapper à la marque speedplay. étant maintenant dans le giron De Wahoo aurait on enfin l’espoir ds un futur très proche de conserver le système speedplay qui est qd même topissime et de bénéficier de capteurs performants dans l’axe?? Des bruits dans ce sens commencent à transpirer!