Merida fête ses 50 ans !

La marque taiwanaise passe son demi-siècle avec brio et une belle victoire à Milan-San Remo 2022. La saison et l’aventure ne sont pas finies, loin de là. De « simple » sous-traitant Merida est ainsi devenu marque à part entière et entend bien rester à la pointe de l’innovation !

À la base de l’aventure Merida il y a un simple panneau placé à l’entrée d’un magasin de vélos américain : « Nous ne réparons pas les bicyclettes taïwanaises de mauvaise qualité ». L’ingénieur Ike Tseng, en visite aux États-Unis à l’époque, a vu cette affiche et s’est mis en tête de renverser la situation et d’améliorer la réputation des vélos « Made in Taiwan ».  Ike Tseng était un ingénieur, avec une véritable obsession pour la qualité qui l’a conduit à créer Merida en 1972. La société a d’abord œuvré comme sous-traitant pour les plus grandes marques avant de se lancer sous son propre nom. Désormais Merida dispose d’un centre de production parmi les plus avancés du monde basé à Taiwan, associé à un centre de R&D hautement qualifié et innovant en Allemagne.

À Milan-San Remo 2022, une autre page de l’histoire Merida s’est écrite. Crédit Nico Vereecken/PN/BettiniPhoto©?2022

L’entreprise toujours fidèle à sa quête de qualité est dirigée par le fils d’Ike Tseng, Michael et participe aux plus grandes épreuves en VTT, en Triathlon et bien sûr sur route avec Bahrain-Victorious. Coupes du monde VTT, Paris-Roubaix 2021 , Milan-San Remo 2022, et de nombreuses autres courses sont tombés dans son escarcelle, quelle sera la prochaine épreuve où un vélo Merida franchira la ligne d’arrivée en premier?

Contact : Merida

Publicités