Essai Origine Axxome GTR Evo, confort et sport au programme…

Sorti fin 2020, l’Origine Axxome GTR Evo a de nombreux atouts pour le cyclosportif. Dont son cocktail confort-performance, car le bougre cache bien son jeu !

Essayer un vélo Origine est compliqué car il n’y a pas de vélo de série chez eux. En effet, toutes les machine sont configurables à la demande et donc chacun peut avoir un montage unique ou peu s’en faut. Cependant, Origine a mis à notre disposition un Axxome GTR Evo assez proche d’une des configurations de base proposées à l’achat. Celles dont le client s’inspirera pour créer son vélo à lui.

Le client aux commandes

Le configurateur permet en effet de nombreuses options. On recherche le cadre qui nous plait, puis le niveau de transmission et on rentre ensuite dans la personnalisation. On choisit alors les couleurs de son vélo, ses roues, les pneus et leur section, la selle, les modèles et dimensions de ses cintre et potence et enfin ses développements. Un montage à la carte en somme. Et si vous êtes hésitant ou perdu, un conseiller est là pour vous aider dans vos choix afin de vous procurer la machine qui conviendra au mieux à votre pratique et à votre budget !

Un cadre et des roues

Sur notre Origine Axxome GTR Evo d’essai, nous avons un groupe Shimano Ultegra 11 vitesses et des roues Prymahl Orion C35 Pro, une production Origine. Le cadre bénéficie d’un nouveau type de moulage, l’Unique Matrix Layup qui réalise un moulage du triangle avant d’une seule pièce qui permet une compression maximale et élimine toute matière superflue. Le triangle arrière adopte le concept Dynamic Response bien évidemment. Le but étant de donner à certaines zones du cadre une élasticité perceptible qui apportera un peu de nervosité et de tolérance dans les moments difficiles. La fourche autorise le passage de pneus de 30 mm, nous n’avons que des 25 mm. Bien suffisant pour un usage cyclosportif tonique comme nous allons le voir.

Une position confortable ou sportive !

La géométrie permet un positionnement mixant confort et efficacité. L’angle de selle permet de se placer plus sur l’avant du vélo, le tube supérieur est un peu plus court qu’à l’habitude. Cela donne une position moins « aplatie » avec une potence normale ce qui soulage les cervicales. Et ce même si la douille est dans les standards. On pourra avoir une posture plus « sportive » en mettant plus long bien sûr. L’angle de direction est un peu plus couché qu’ailleurs. La direction est donc plus stable que nerveuse et cela se ressentira un peu dans les accélérations, mais le vélo est facile à piloter. Et c’est sensible sur durée.

Sur la route

Par rapport à d’autres machines actuelles, on est étonné de sentir le cadre plus vivant. Une relance à un feu ou à un cédez-le-passage, un petit changement de rythme et on a l’impression que tout se passe en douceur. Sans avoir besoin de lutter. Le vélo réagit vite et bien tant qu’on ne travaille pas en force. En revanche si on a trop de couple, avec trop long et pas assez de vitesse, on retrouve un peu le comportement des cadres carbone tubulaires qui toléraient les erreurs de développements au prix d’une légère flexion. Mais dès lors qu’on est dans le rythme, pas de souci. En montée, le phénomène est un peu plus flagrant. On sent alors plus le petit flou quand on travaille en force, surtout au niveau des roues qui gagneraient à passer alors à 50 mm au moins pour les cadres de taille XL et au-dessus… Au train, bien calé sur la selle, en revanche, on ne sent rien bouger, même dans un faux-plat où l’on tire dessus !

Les roues Prymahl Orion C35 sont très polyvalentes et confortables sur la distance. Il les faudrait un tout petit peu plus rigides. Crédit Frédéric Iehl

Cette machine, livrée ici en 50-34, mériterait sans problème un 52-36 qui permettrait des ascensions un peu plus toniques. Mais dans cette configuration, on est assuré de passer partout ou presque avec le 30 dents qui termine la cassette. La géométrie et le comportement du cadre se prêtent à tous les styles de grimpeurs, en danseuse ou calé en selle. Il n’y a que sur les passages vraiment en force que les plus toniques trouveront à redire. Mais pour eux, il y a le Fraxion… Dans le cadre d’un usage compétition, il y aura cette limite que l’on pourra repousser aussi avec des roues plus rigides (le vélo était en XL…). Mais en cyclosport, ce sera un régal, tel quel. D’abord, parce que le confort est bel et bien présent et ensuite, parce qu’on ne se bat pas avec le vélo quand on est « planté ». Il est facile à faire vivre. On sent la petite flexion, le retour qui s’en suit et qui accompagne le coup de pédale. Et quand on n’est pas vraiment au top, c’est très bien !

Le confort, l’atout majeur

Avec ses petits tubes par rapport aux grosses poutres que l’on croise sur nombre de vélos actuels, l’Origine Axxome GTR Evo que nous avons en test fait figure d’avorton. Et pourtant il se comporte plutôt très bien à l’effort. Mais là où il surprend, c’est sur ses qualités de filtration des chocs. À son guidon, qu’on roule à fond ou qu’on se traîne, le constat est identique. Quand on passe sur des petits pavés ou des routes à gros granulés, on doit avoir des tubeless de 30 mm gonflés à 4 bars. Ben non ! Ce sont des pneus à chambre de 25 mm et gonflés à 7 bars. Pas de secousse en excès, pas de vibration, on roule sur un billard que les sorties soit courtes ou plus longues. La position participe activement à ce confort, mais l’architecture du cadre et de la fourche y est pour beaucoup elle aussi. Bien sûr un nid de poule ou un dos d’âne restent des obstacles conséquents qui ne sont en rien aseptisés. Mais si la condition physique est moyenne, l’Axxome GTR Evo atténuera sensiblement la fatigue causée par l’état de la chaussée. Et si le besoin s’en fait sentir, on peut passer à des pneumatiques de 30 mm…

Un pilotage agréable

Le vélo est stable et sain. On se lâche sans peur et sans difficulté, la répartition des masses ne chargeant pas la roue avant de façon exagérée. En courbe et en enchaînements de courbes, l’Origine Axxome GTR Evo passe sans encombre. Il tient bien sa trajectoire, se montre précis même en grande taille et autorise les petites corrections. La rigidité de l’ensemble cadre-fourche-roues permet d’exploiter tout le potentiel des pneus. Maintenant le vélo n’est pas aussi vif que d’autres machines. En virage cela se sent un peu, mais c’est au sein du peloton que c’est le plus marquant. Pour se dégager de la roue de son adversaire, il ne faut pas être trop près de lui. Mais sur de longues distances avec la fatigue qui vient avec, c’est un atout. Car on ne peut agir qu’en douceur et donc sans mauvaise surprise. Mais attention, on peut faire des fautes quand même !

La géométrie de l’Origine Axxome GTR Evo

TaillesXSSMLXLXXL
Hauteur470500530555580610
Longueur515525540555575600
Hauteur de douille115130145165185210
Angle de tube de selle74°574°73°273°73°72°5
Angle direction71°71°572°72°572°573°
Longueurs des bases410410410410410410
Stack518533548569588613
Reach372373375381395407

Notre avis sur l’Origine Axxome GTR Evo

2022 Origine Axxome GTR essai
Sur la boîte de pédalier, on se rend compte de la qualité de la peinture. Crédit Frédéric Iehl
2022 Origine Axxome GTR essai
Les formes du cadre sont fluides. Cette machine utilisée pour les essais a a été « marquée » dans les transports. Crédit Frédéric Iehl

Pour un coursier pur et dur avec du gabarit et de la puissance, l’Origine Axxome GTR Evo nécessitera des roues plus rigides pour être pleinement apprécié, au moins sur le plat et les petites côtes susceptibles d’être passées en injection. Un coureur « tout-terrain » et au gabarit « standard » qui passe partout sera donc le plus à même de l’exploiter pleinement. Enfin un sprinter aura plus intérêt à s’orienter vers le Fraxion. Mais là, où cette machine se montrera sous son meilleur jour, c’est avec un cyclosportif tonique ou un amateur de longues distances rapidement avalées. Car l’Origine Axxome GTR Evo est fait pour cela ! Enfin dernier bon point : la personnalisation. Disposer d’un vélo où périphériques et développements correspondants à vos désirs, c’est un plus notable non ? Et quand sa décoration est unique (si vous le voulez), que demander de plus ?

Fiche technique Origine Axxome GTR

L’Origine Axxome GTR Evo est un vélo de course très confortable. En jouant sur les roues, on peut le typer encore plus. Crédit Frédéric Iehl
  • Cadre : monocoque carbone
  • Fourche : carbone
  • Leviers : Shimano Ultegra 11 Vitesses Hydrauliques
  • Dérailleurs : Shimano Ultegra 11 Vitesses
  • Pédalier : Shimano Ultegra 11 Vitesses 50-34
  • Cassette : Shimano Ultegra 11 Vitesses 11-30
  • Chaîne : Shimano Ultegra 11 Vitesses
  • Freins : Shimano Ultegra 11 Vitesses Hydrauliques 160 mm/140 mm
  • Guidon : Ritchey WCS 220
  • Tige de selle : Ritchey
  • Selle : Italia SLR
  • Roues : Prymahl Orion Pro C35
  • Pneus : Continental Grand prix 5 000
  • Tailles : XS – S – M – L – XL
  • Poids : 7,25 kg
  • Prix : 4922 €

A retenir

Les points positifs

  • Finition
  • Personnalisation
  • Confort
  • Prix
  • Speed Release

Les points à améliorer

  • Porte-bidon vertical un peu haut
  • Bases un peu épaisses

Contact : Origine

Laisser un commentaire