2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan

Vêtements cyclistes femmes, techniques et esthétiques !

Céline Milan, responsable des collections femmes chez Ekoï, dévoile les spécificités des vêtements cyclistes pour femmes. 

Une tenue cycliste féminine n’est pas, ou ne doit pas être, une version réduite d’un modèle homme. Les vêtements femmes sont spécifiques et étudiés en fonction des besoins des utilisatrices, Céline Milan nous explique en quoi.

Dimensions Vélo : Quel sont votre parcours et votre rôle chez Ekoï ?

Céline Milan : J’ai travaillé pendant 17 ans dans le monde de la mode et ayant la sensation que j’avais fait le tour de la question, j’ai voulu changer. J’ai alors répondu par l’affirmative à la proposition de Jean-Christophe Rattel, fondateur d’Ekoï. Il cherchait quelqu’un d’extérieur au cyclisme pour s’occuper de la gamme femmes, tant en termes d’esthétique que de technique. Mon travail consiste à étudier les ventes de la collection passée, les avis des consommatrices, les retours des athlètes partenaires et à faire de la veille quant aux besoins des clientes.

  • 2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan
  • 2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan

Je construis alors la gamme, fais le choix des matériaux, des designs, des coloris. Je travaille également sur la future gamme gravel qui aura de nombreux produits « mixtes ». Je n’aime pas ce terme, disons qu’il y aura des vêtements partageant les designs et fonctionnalités mais avec des spécificités pour chaque sexe bien sûr !

Dimensions Vélo : Justement quelles sont les spécificités des vêtements cyclistes femmes ?

Céline Milan :  Il y a d’abord le fond de cuissard ou peau de chamois. La zone d’appui périnéale n’est pas la même, on doit donc avoir une forme spécifique à l’anatomie féminine. Comme pour les modèles hommes, nous avons Chez Ekoï des peaux adaptées à des durées de sorties allant de 4 à 10 h, il y a aussi des modèles issus du matériel des équipes pros. Le taillant et la coupe du cuissard ne sont pas identiques aux textiles masculins. C’est important pour le placement de la peau de chamois sur le corps. Ensuite, il y a les tissus. Nous employons les mêmes matières que pour les textiles hommes. Néanmoins nous jouons sur l’élasticité pour nous adapter à la morphologie féminine. Nous utilisons ainsi un Lycra plus élastique au niveau des hanches et des bretelles du cuissard et de la poitrine du maillot ou de la veste afin de limiter la compression dans ces zones et conserver du confort. Idem avec les brassières qui doivent apporter du maintien sans comprimer. Nous avons également développé un cuissard avec un zip dans le dos pour faciliter les arrêts toilettes sans avoir à se déshabiller totalement.

2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan
Sur les cuissards été ou hiver, ce zip permet un arrêt toilettes sans avoir a enlever maillot, veste, etc… Crédit Ekoï

Dimensions Vélo : Y-a-t-il d’autres spécificités ?

Céline Milan : Sur les vêtements femmes été, nous avons tenu compte des marques de bronzage. Les jambes des cuissards sont plus courtes idem pour les chaussettes. Les maillots offrent une protection SPF50 tout en laissant passer les UV A responsables du bronzage pour atténuer les « marques » là encore. Au niveau de l’esthétique, nous avons également abandonné les bandes compressives anti-remontée sur les cuissards été, car le rendu n’était pas gratifiant quelle soit la morphologie de la cycliste. Nous avons  donc préféré la découpe laser.

2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan
Le passage et la matière des bretelles sont pensés pour le confort. Et les jambes sont plus « courtes » pour le bronzage ! Crédit Ekoï

Sur les maillots, nous avons travaillé sur l’implantation des poches, pour qu’elles soient plus faciles d’accès. Nous avons également rajouté une poche zipée sur les maillots. Les coupe-vents « femmes » et autres vestes sont également étudiés au niveau de la taille pour tenir compte de la largeur des hanches. Un modèle homme ne tiendra pas en place et remontera… Tout est affaire de petits détails qui sont en fait incontournables pour que l’on profite pleinement des fonctions du vêtement  !

Dimensions Vélo : Les tissus et matériaux employés sont-ils identiques à ceux qui sont de mises sur les textiles hommes ?

Céline Milan : Totalement ! Physiologiquement les besoins sont identiques entre hommes et femmes en termes de sudations ou d’échanges thermiques. Les zones à protéger sont les mêmes, les ventilations sont placées pareil. Il n’y a pas de différences donc. Ces technologies sont bien maîtrisées et il serait dommage de s’en priver ! Nous utilisons ainsi les mêmes textiles et membranes. Car les femmes roulent elles-aussi par tous les temps ! Avoir une gamme femmes qui couvrent toutes les conditions météorologiques avec la même qualité que pour les hommes coule de source.

2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan
Les vêtements sont aussi techniques que ceux des hommes. Ce collant de la collection Ekoï X Nathalie Simon utilise la fibre « chauffante » BeHot. Crédit Ekoï

Dimensions Vélo : Et en termes de design, de coloris ?

Céline Milan : Les femmes sont plus sensibles à la visibilité pour leur sécurité. Nous avons donc travaillé sur des coloris plus voyants ou des motifs plus contrastés sur les vestes et maillots, les cuissards restent plus sages, même s’il y a plus de couleurs. Il y a toujours la présence d’éléments ou de bandes réflectorisants. On remarque que la volonté des consommatrices est d’associer aussi leur(s) tenue(s) à leur vélo. Nous déclinons alors plus de coloris. À tel point que nous développons aussi des stickers pour personnaliser les casques avec des rappels de la tenue.

  • 2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan
  • 2023 Ekoï vêtements femmes interview Céline Milan

Pour les décors, la technologie de sublimation qui s’apparente au développement photo nous permet une grande liberté de design, même s’il y a des limites. Par exemple, il n’est pas possible d’utiliser le doré qui est plutôt réservé à la technologie transfert où le design est « déposé » sur le tissu. Les broderies sont aussi appréciées, mais elles causent des frottements et surtout avec des tissus techniques, elles impliquent de le perforer et de perdre ses qualités. Donc on ne les utilise pas.

Dimensions Vélo : Quels sont vos conseils pour aider une femme à faire son choix en matière de vêtements ?

Céline Milan : Choisir déjà des vêtements femmes et à la bonne taille ! Nous proposons des vestes qui vont du XS au XXL et des cuissards du XS au XL de manière à couvrir la plupart des morphologies. C’est incontournable pour être bien lors de son utilisation. Un cuissard ou un maillot, cela doit être une seconde peau, très près du corps pour limiter les frottements, les plis et soutenir les muscles durant l’effort, sans être oppressant.

Les tenues cyclistes sont faites pour faire du vélo ! Il faut garder cela à l’esprit quand on les choisit. Crédit Ekoï

Ensuite, une fois la bonne taille trouvée, il faut oublier son reflet dans le miroir ! Si on se voit debout face à la glace on aura forcément une très mauvaise perception de la tenue et de sa personne… Une tenue cycliste est conçue pour être fonctionnelle quand on est inclinée vers l’avant, en « position cycliste ». On doit donc se voir avant tout en cycliste et non en piétonne ! L’important, c’est le confort !

Contact : Ekoï

Laisser un commentaire