Reform Seymour, une selle thermoformable

Pour aller encore plus loin dans le confort, Reform propose une collection de selles thermoformables qui s’adaptent à l’assise de chacun. Pour la route c’est la Seymour…

La selle idéale a des formes qui coïncident avec celles du séant de son utilisateur ! Pour arriver à cela, et en dehors des selles tout cuir, les fabricants jouent sur des structures imprimées 3D, Reform a choisi la voie de la selle thermoformable. Elle est vendue 380 € et pèse 170 g. Une version VTT avec châssis titane existe c’est la Tantalus à 270 €. Le principe du thermoformage est simple, on fait « chauffer » la selle pour « rendre malléable » le rembourrage, on s’assied dessus et l’empreinte du cycliste se fait !

2023 Reform Seymour selle thermoformable
La selle avec son « chargeur ». Crédit Frédéric Iehl

La selle thermoformable Reform Seymour comporte une coque (qui intègre une résistance) et un châssis carbone. On utilise un chargeur spécifique avec timer qui va faire chauffer la résistance. Le processus ne prend qu’une dizaine de minutes. On place la selle sur le vélo avec ses réglages habituels, on met le vélo sur home-trainer et on branche la selle. Le cycliste se met en place et pédale pendant que la selle chauffe. Quand le chargeur s’arrête, le cycliste pédale avec les mains en haut, aux cocottes et en bas durant 30 secondes à chaque fois. On pédale ensuite 6 minutes jusqu’à ce que la selle soit refroidie complètement.

Fiche technique selle Reform Seymour

  • 2023 Reform Seymour selle thermoformable
  • 2023 Reform Seymour selle thermoformable
  • 2023 Reform Seymour selle thermoformable
  • 2023 Reform Seymour selle thermoformable
  • 2023 Reform Seymour selle thermoformable
  • Revêtement : cuir
  • Rembourrage : mousses thermoformables
  • Coque : carbone
  • Rail : carbone 7×10 mm
  • Longueur : 252 mm
  • Largeur : 142 mm
  • Poids : 197 g
  • Prix : 380 €

Contact : Reform, Mohawk’s Cycles

Publicités

Vous aimerez aussi

3Comments

Add yours
  1. 1
    Pascal Lefort

    Pas convaincu : on n’a pas la même position sur le HT et sur la route, et durant une sortie on se déplace en permanence sur la selle. Non ?

    • 2
      Frédéric Iehl

      Si le home-trainer est bien réglé en horizontalité, il n’y a pas de raison que la position soit différente de celle de la route. Si le vélo pique du nez effectivement il y a un écart. Sur la route on ne se déplace pas sans arrêt sur la selle. Il est normal de faire du « bec » en effort maximal, mais si on passe son temps à glisser sur la selle, sans position stable, il faudra peut être revoir sa position tout court… Une selle « courante » dispose d’un rembourrage localisé plus important à tel endroit, moins à d’autres, idem pour les selles imprimées 3D qui pussent plus loin le concept. Si on est calé sur le croissant on en profite, si on fait du bec on n’en profite moins ! La Reform propose juste d’optimiser cette répartition en fonction de l’appui c’est tout.

  2. 3
    Pascal Lefort

    Je reconnais que ça peut se défendre. J’aurais cependant été plus convaincu par une selle qui se forme sur le vélo au cours des premières sorties. Pour avoir pratiqué plusieurs études posturales, on finit toujours par être confronté à ce petit écart de position entre pédalage statique et dynamique.

Laisser un commentaire