Le casque Limar Air Atlas à l’essai

2023 test Limar Air Atlas

Limar s’est fait une spécialité des casques légers depuis des années. Avec l’Air Atlas, la marque s’attaque au casque aéro « léger ».

Vendu 260 €, le nouveau casque Limar, l’Air Atlas, essaie de combiner légèreté et aérodynamique. Reprenant la forme d’une goutte d’eau, il comporte un élément amovible dénommé UFO qui optimise son profil. Ainsi avec UFO et à 40 km/h, il fait gagner 0,7 watts par rapport au Limar air Speed et à 50 km/h, 1,4 watts. L’Air Speed était jusqu’alors le casque aéro des sprinters et rouleurs d’Astana Qazaqstan. Du côté du poids, UFO rajoute 30 g au casque ce qui le fait passer de 269 g en taille L « nu » à 299 g une fois équipé (plus vraiment léger, mais pas lourd). Voyons ce que cela donne sur le terrain !

2023 test Limar Air Atlas
L’Air Atlas se veut à la fois casque aéro et casque polyvalent. Il est ici en gris. Crédit Limar

Limar Air Atlas, un casque ajustable

L’intérieur du casque Limar Air Atlas est recouvert de 6 mousses anallergiques répartie de part et d’autre des canaux de ventilations. Elles sont absorbantes et sèchent vite. Les évents du casque sont au nombre de 17. On les retrouve sur l’avant du casque, son arrière et un peu sur les flancs mais ils sont absents de sa partie supérieure.

2023 test Limar Air Atlas
Les canaux internes sont bien profond et garantissent une bonne circulation de l’air. Crédit Limar

Le système de maintien occipital utilise une molette pour son ajustement. Sa hauteur est modulable sur 5 points tandis que ses zones de contacts avec le crâne peuvent bouger de 2 cm. L’ajustement avec le crâne est dès lors très précis et les sangles peuvent presque paraître superflues. Le réglage de celles-ci s’effectue par un coulisseau qui les laissent mobiles. Donc le réglage se modifie au fil des utilisations… C’est l’un des seuls reproches qu’on puisse faire.

  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas

Car une fois sur la tête on oublie vite le casque Limar Air Atlas. Il ne bouge pas et on devine à peine sa présence dans le champ visuel. Il est bien évidemment compatible avec les lunettes Limar Argo, mais aussi avec la plupart des modèles des autres marques. Enfin, la boucle magnétique peut se manipuler d’une main, on se fait très vite au système !

Sur la route

Comme avec tout accessoire aérodynamique, il est compliqué sur la route de ressentir les gains. Surtout quand ils se chiffrent à moins de 2 watts ! On fera donc confiance aux tests en soufflerie effectué par Limar pour ce casque Air Atlas. Ce qu’on apprécie à sa juste valeur en revanche c’est sa ventilation. Au dessus de 25 km/h on sent bien le flux d’air traverser le casque. Il ne faisait pas forcément au-dessus de 15°C lors des tests, mais l’air frais passait bien. Comme souvent c’est dans les montées où l’allure est très faible qu’on sent le surplus de chaleur stagner au sommet du casque. Mais ici grâce aux canaux internes, le peu de vent relatif induit par un déplacement de moins de 10 km/h permet de diminuer la température.

  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas

Avec ou sans UFO nous n’avons pas noté de différence sensible sur ce plan. Le démontage de l’appendice aérodynamique s’effectue sans outil. On n’est cependant pas rassuré de forcer autant pour l’enlever. Mais rien ne casse, à voir sur la durée ! Ce qu’on ressent en revanche c’est la diminution de poids. En effet, en démontant UFO on gagne près de 10% du poids du casque en plus situé à l’extrémité. Et l’esthétique n’est guère modifiée, avec ou sans c’est réussi ! On aurao aimé des couleurs un peu plus pimpante quand même.

Publicités

Notre avis sur le casque Limar Air Atlas

Si vous hésitez entre un casque aéro et un casque pour grimper, le Limar Air Atlas peut répondre à vos envies ! Ses 260 € le placent dans les hauts de gamme, mais cela reste « raisonnable » pour ce niveau de prestations. Plus qu’un compromis, avec l’UFO en place, il fera son œuvre à haute vitesse. Et si l’extension UFO est enlevée, le casque deviendra alors plus léger. En revanche, la ventilation réclamera quand même une « petite vitesse » pour être effective ce qui le rendra plus chaud que d’autres modèles sur les fortes pentes. À voir si cela est rédhibitoire pour votre usage… Pour les amateurs d’ascensions, Limar propose l’Air Pro un modèle plus aéré sur sa partie supérieure. Mais dès lors qu’on ne vit pas en montagne, l’Air Atlas peut convenir à tous les routiers ! Pour le gravel, il sera moins adapté quand même… Enfin dernier point, les coloris choisis sont assez sobres. Peut être trop.

Fiche technique du casque Limar Air Atlas

  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • 2023 test Limar Air Atlas
  • Coque : In-Mold, triple calotte Polycarbonate, EPS
  • Aérations : 17
  • Maintien occipital : par molette Air Fit Evo
  • Mousses : anallergique
  • Tailles : S (52-56) M (54-58) L (57-62)
  • Coloris : titane, existe aussi en bleu, noir, blanc, amarante et gris
  • Certifications : CE EN 1078
  • Poids : 269 g en taille L et 299 g avec l’extension UFO (vérifiés)
  • Prix : 260 €

A retenir

Les points positifs

  • Poids
  • Confort
  • Modulable

Les points à améliorer

  • Coloris un peu triste
  • Démontage UFO

Contact : Limar, Cycles Distribution

Publicités