Test des lunettes Koo Alibi

Nouvelles venues dans la collection Koo, les lunettes Alibi présentent un choix de couleurs important tant pour leur monture que leur écran. Nous avons jeté notre dévolu sur le modéle Orange Matt/Green pour évaluer leur confort.

Première chose dont il faut tenir compte, les lunettes Koo Alibi sont vendues avec des combinaisons monture-écran qui conditionnent un peu leur usage. Les Alibi Orange Matt/Green que nous avons en test sont prévues pour le gravel surtout et procure une protection de catégorie 2 et un taux de transmission de la luminosité (VLT) de 22%. Cela convient pour du temps avec éclaircie à très ensoleillé. Dans la collection Alibi, on trouve des verre en catégorie 2 et 3 et des VLT allant de 15 à 87 % (photochromique) alors suivant les conditions il sera bon de bien choisir son modèle, même si des écrans de rechange devraient être disponibles sous peu. Pour info le démontage est facile quand on a compris comment faire, même s’il faut forcer beaucoup . Dans le cas contraire on peut craindre la casse. Il est également possible de remplacer l’étrier nasal.

  • 2023 test des lunettes Koo Alibi
  • 2023 test des lunettes Koo Alibi
  • 2023 test des lunettes Koo Alibi
  • 2023 test des lunettes Koo Alibi
  • 2023 test des lunettes Koo Alibi
  • 2023 test des lunettes Koo Alibi

Sur la route avec les lunettes Koo Alibi

Les Koo Alibi sont destinées aux visages étroits. Les branches sont équipées de petits barreaux antidérapants qui assurent une parfaite accroche sur le visage. Point d’élastomère ici, mais le même matériau que les branches. Couvert de sueur, la tenue est parfaite. Les branches sont assez dures à bouger pour les ouvrir ou les fermer. À vélo c’est assez difficile à faire quand on veut les mettre dans la poche…

2023 test des lunettes Koo Alibi
Le bout des branches est en Grilamid, mais cette texture assure un bon maintien des unettes.. Crédit Frédéric Iehl

Côté couverture, l’écran des Koo Alibi de notre test descend très bas sur le visage, la monture n’apparait pas dans le champ de vision et la protection dans le sens de la marche est parfaite. Sur les côtés en revanche, l’écran est moins enveloppant, on peut passer un doigt entre l’écran et l’œil, la lumière et le vent peuvent alors passer. Si vous avez un visage « étroit », cela sera moins sensible cependant. L’écran se montre confortable par temps très ensoleillé, ou ensoleillé.

  • 2023 test des lunettes Koo Alibi
  • 2023 test des lunettes Koo Alibi

Par temps couvert en revanche il assombrit nettement la vision. Et si avec du soleil passer dans un sous-bois ne se montre pas trop handicapant, si le temps est moins « lumineux » on peut perdre quelques détails de la chaussée et du chemin. Enfin côté poids, on les oublie assez vite.

Fiche technique lunettes Koo Alibi

2023 lunettes Koo Alibi
Les Koo Alibi en Orange Matt/Green. Crédit Koo
  • Écran : verre en polycarbonate Zeiss cat 0 à 3, 2 ou 3
  • Caractéristiques : mono écran, demi -monture, Orange Matt/Green Compatibles avec le Koo Optical Clip correction).
  • Ventilation : 2
  • Matériaux : Grilamid et Polycarbonate
  • Poids : 26 g
  • Prix : 180 €

Notre avis sur les lunettes Koo Abili

Pour être pleinement satisfait de ces lunettes, il faut disposer d’un visage étroit. Dans ces conditions l’écran couvrira bien le champ visuel et assurera une protection optimale. Dans le cas contraire on aura une protection « latérale » qui ne sera pas aussi importante qu’avec d’autres modèles de la marque. Ce n’est pas gênant, mais ce n’est pas parfait… Les Koo Alibi sont donc à choisir en connaissance de cause. Pour l’écran même remarque, mais l’arrivée d’écrans de remplacement limite ce problème. On aurait cependant aimé que le démontage soit moins délicat.

A retenir :

Les points positifs

  • Légèreté
  • Confort
  • Choix d’écran

Les points à améliorer

  • Champ visuel latéral
  • Branches dures à ouvrir et fermer
  • Le démontage implique de forcer

Contact : Koo, Apesud

Publicités
Publicités

Vous aimerez aussi

+ There are no comments

Add yours

Laisser un commentaire